Qui sommes-nous ?

Notre histoire 

QUI SOMMES-NOUS ?
 
Le début du 21e siècle a vu la naissance des GUILY, les GUignols Improvisateurs LYonnais.
 
Après 2 ou 3 années d'apprentissage de l'art d'improviser auprès des grandes maîtresses et grands maîtres de la LILY (la Ligue d'Improvisation Lyonnaise), 7 Mercenaires ont décidé de s'unir pour créer Les GUILY. Durant plus d'une année, cette secte quasi secrète s'est entrainée en cachette dans les salons de Camille, Patrice ou encore ceux de Jérôme ainsi que dans les bas-fonds de Lyon (dans l'arrière-cour de la librairie « A plus d'un titre » que nous remercions au passage).
 
Les 7 Mercenaires, que l'on nomme aujourd'hui les GUILY Historiques, n'étaient autre que mesdemoiselles Camille VEILHAN, Audrey GOURD, et la regrettée Frédérique FERRAGU qui nous a quittés en 2006. Avec elles, se trouvaient aussi les damoiseaux Jérôme MANIN, Gilles SIGNORET, Pierric PERMEZEL et Patrice LUCAS.
 
En 2002, les GUILY historiques sont reconnus par leurs pères et deviennent la branche amateur de la LILY.
Alors commencent les rencontres avec les autres ligues d'improvisation françaises dans les grandes salles de théâtre de Lyon. C'est en 2004 qu'ils trouvent un point de chute durable : la Salle Genton de la MJC Laënnec-Mermoz. Les GUILY participent alors au championnat de France d'improvisation théâtrale amateur et s'ouvrent à l'international en invitant les Suisses, les Belges, les Luxembourgeois...
En 2006, les GUILY créent un nouveau concept de spectacle, « Les Destinations improbables », joué dans les caveaux, bars et petits théâtres lyonnais.
 
Les GUILY sont devenus grands ! Une vingtaine de personnes venus d'horizons divers font désormais partie de la troupe. Ils continuent de recevoir des équipes françaises ou internationales pour des matchs d'impro amicaux ou des grands spectacles à la salle Genton. Ils voyagent très régulièrement dans tous les coins de France et à travers l'Europe pour rencontrer de nouvelles troupes d'impro ou pour revoir leurs amis.
Les GUILY continuent à innover avec de nouveaux concepts sur la scène Lyonnaise, « De l'autre coté du tableau », « Un choix deux vies », « Le Funky Guily Show » et en 2015 « Les chevaliers du Guéridon ».
 
« Les présidences Guilyennes »
2000-2002 : Présidence collégiale
2002-2008 : Président Patrice LUCAS
2008-2010 : Président Alexis TOURNIER
2010-2012 : Président Thierry OLIVAR
2012-2015 : Président Julien HAMON et vice-président : Loïc BROTONS
Depuis 2015 : Président François CHRISTOPHE
 
 

L'HISTOIRE DES GUILY (version contes et légendes) par François Gelay
 
Chapitre 1er : la disparition de l'Elu
 
En des temps immémoriaux existait un homme qu'on appelait l'Elu. Il savait raconter des histoires comme personne et en un instant, il pouvait vous faire passer du rire aux larmes. Il savait tout faire : avec deux gestes du bras il mimait un moulin qu'on pouvait presque toucher; il parvenait à interpréter un Germain imitant un Grand Breton avec l'accent slave; il construisait des récits qu'on aurait voulu conserver sur du papier; il maîtrisait toutes les émotions... En un mot il était le conteur universel.
 
Mais un jour, il tomba malade d'une sériosité aiguë : c'était grave. Mais sur son lit de mort il déclara :
« Quand le monde s'ennuiera, qu'il ne tournera plus rond, je reviendrai tagada tsoin tsoin pouette, pouette... »
Tel fut la fin de l'Elu.
 
Chapitre 2e : la création des GUiLY
 
Bien des années plus tard en l'an 991, le monde se mourrait et pataugeait dans son propre ennui. Les hommes ne savaient plus s'amuser et avaient perdu toute émotion. Un murmure se transforma en bruit, puis le bruit en rumeur qui courut par monts et par vaux. Celle-ci scandait le retour de l'Elu.
C'est alors que jaillit d'on ne sait où, un homme... Un conteur extraordinaire que tout le monde prit pour l'Elu. Cet homme se faisait appeler Lily mais malheureusement il n'était pas l'Elu, même si très peu de choses l'en séparait. Un jour Lily se leva et proclama :
« L'Elu est revenu, je le sens. Je vais le trouver et l'aider à sortir le monde de cette fange immonde qu'est l'ennui. Et vous tous aussi pouvez le faire ; voilà pourquoi j'ai décidé d'ouvrir une école de conteur.»
Dès ce jour-là, tout le monde pouvait apprendre à conter de magnifiques histoires.
 
Mais en l'an 1001 une poignée de jeunes gens voulaient plus qu'apprendre à conter, ils désiraient aider Lily dans sa quête. Lily fut d'accord et les prit sous son aile. Ils étaient au nombre de sept :
- Patrice Lucas, le constructeur. Il trouvait des idées d'histoire avec n'importe quoi.
- Audrey Gourd, la rigolote. Elle pouvait faire rire n'importe qui à gorge déployée.
- Jérôme Manin, le mime. Il pouvait mimer un pinceau qui perd ses poils avec un doigt et un cil.
- Frédérique Férragu, la poète. Elle contait des histoires en vers qui ne se brisaient pas quand elles chutaient.
- Gilles Signoret, le solitaire. Il était au sommet de son art quand il contait des histoires tout seul (ce qui n'enlevait rien à ses qualités de conteur à plusieurs).
- Camille Veilhan, la chanteuse. Ce qu'elle préférait par-dessus tout c'est de chanter ses contes.
- Pierric Permezel, le sentimental. Avec lui rien n'était plus beau qu'une histoire nostalgique et mélancolique.
 
Ils élirent Patrice Lucas comme chef et choisirent un nom. Désormais, pour le monde entier, ils seraient connus sous le nom de : « Les Guily».
 
Chapitre 3e : l'ascension
 
Petit à petit les Guily firent leur nid. Ils créèrent des spectacles de contes qu'ils jouèrent dans leur ville. D'autres villes voisines les invitèrent à jouer avec elles. Ils s'inscrirent même au CAFCA (célèbre championnat de conte). Lily les regardait s'épanouir, leur assura une protection et leur fournit du matériel. Sous l'action combinée de Lily et des Guily, le monde amorça son réveil et les gens reprirent goût au rire et aux belles histoires. De nouveaux membres rejoignaient les Guily tous les ans, des personnes issues de l'école de Lily pour la plupart. Le monde avait retrouvé ses émotions et tout le monde sentait que l'Elu allait bientôt être retrouvé.
Les Guily avaient de plus en plus de succès, à un tel point qu'un jour, Dieu lui-même leur apparut et leur dit :
- Bon les gars, là-haut on s'ennuie sévère! J'aimerais bien que l'un d'entre vous vienne me faire rire un peu.
Patrice lui répondit :
- C'est un honneur que vous nous faites là mais j'ai bien peur que notre mission sur Terre ne soit pas terminée, et nous devons être au complet pour ça !
- Bon je crois que vous n'avez pas compris, je voulais être courtois mais puisque vous y mettez de la mauvaise volonté, l'un d'entre vous arrive fissa fissa au paradis ou je fais un malheur.
 
Stupéfaits par cette annonce, les Guily restèrent bouche bée. Au bout de quelques minutes une voix sortit du lot :
« - Je vais y aller ! C'était Frédérique. Il faut bien que le rire se répande partout. Ne jouons pas nos égoïstes, il n'y a pas que les hommes qui ont le droit de rire. Tout doucement ses pieds quittèrent le sol et elle s'envola vers le ciel.
- Dieu tu la connais celle de St Pierre qui veut te faire un cadeau et ...
Le ciel gagna une excellente conteuse et Les Guily perdirent une très bonne amie.
 
Chapitre 4e : une constante évolution
 
Les Guily continuèrent de faire rire et s'émouvoir des villes entières. Le temps passa ainsi que les spectacles et les contes. De nouvelles générations de Guily apparurent. Les Guily quittèrent le CAFCA. La vie continue et elle nous réserve toujours son lot de surprises. Petit à petit, tous les fondateurs des Guily durent quitter le groupe pour diverses raisons. Mais ils partaient sereins en sachant que la relève était là. Seul resta Patrice, le chef, fidèle à son poste. Les années passèrent et Les Guily gagnèrent en expérience et en sagesse. Un jour, en l'an 1008, ils se présentèrent devant leur mentor, Lily, et lui annoncèrent qu'ils voulaient voler de leurs propres ailes, chercher l'Elu de leur côté, suivre leur propre voie et qu'ils n'avaient plus besoin de sa protection. Lily comprit qu'il était temps de couper le cordon et leur accorda leur indépendance. Ils se quittèrent ainsi, non sans émotion, et il est sûr que jamais Les Guily n'oublieront celui qui les a formés.
Avec cette nouvelle évolution Patrice sentit qu'une page se tournait. Il dit au revoir aux Guily et laissa sa place de chef à un jeune conteur plein de talent : Alexis.
Patrice partit dans le grenoblois pour exercer ses talents de conteur mais on le vit encore souvent venir faire un coucou à ses amis les Guily qui l'ont tant chatouillé de rire.
Une nouvelle ère commença, avec un nouveau chef et une toute nouvelle indépendance.
Les Guily stabilisèrent leur camp de base pour mieux voyager et créer par monts et par vaux.
Les années passèrent, Alexis passa le flambeau à Thierry qui le passa à Julien qui le transmit à François.
Les forces vives, venues d'autres villes ou d'autres écoles, remplacent continuellement les départs.
L'ennui n'est pas près de revenir.
 
Chapitre suivant
 
Au début de l'an 1016 tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, les rires fusaient tranquillement de toute part, lorsque un beau matin d'hiver l'un des Guily manqua l'appel, Tiff ne répondit pas aux messages.
Tiff était un brillant conteur venu d'une autre montagne qui avait rapidement éclairé les Guily de son talent ; sa douceur en avait également conquit plus d'une.
Comme il avait l'habitude d'être en retard ou tête en l'air, l'inquiétude fut repoussée un jour ou deux mais malheureusement le troisième jour Dieu fut ferme, brusque et sans appel : « Désolé mais je commence à avoir pas mal d'improvisateurs ici, il me faut un arbitre, un mec qui a de la bouteille pour faire du bazar et tout ça, alors j'ai pris Tiff »
Les Guily furent choqués, blessés profondément. La troupe traversa un moment émotionnel assez étrange et indescriptible. Ils se consolèrent tant bien que mal. Ils accrochèrent une étoile dans leur ciel et continuèrent leur mission ... avec un ange de plus à leur côté.

 
Telle est l'histoire des Guily
 
Bien sûr je vous entends déjà dire que les Guily ne sont qu'une légende, que ce n'est qu'une histoire que l'on raconte aux enfants le soir pour qu'ils s'endorment, mais moi je les ai vus et si vous ne me croyez pas, allez faire un tour du coté de la salle Genton, on peut les voir certains soirs conter des histoires extraordinaires. Si vous n'êtes toujours pas convaincu, fermez les yeux et écoutez attentivement, vous entendrez peut-être un ange qui déclame un poème...
 
 

Spectacles à venir


Retrouvez tous les spectacles à venir !

Spectacles en grande salle

Spectacles en café / resto

 


Dernières news !